La propreté à l’épreuve !

décembre 15, 2020

Écrit par Laurie Holmes, coach personnelle certifiée ISSA CMI

À la lumière de la pandémie de COVID-19, il est impératif que les écoles adoptent un programme de nettoyage systématique. Aujourd’hui plus que jamais, il est vital que les districts scolaires appliquent également une méthode quantitative et scientifique afin de mesurer le niveau de propreté dans l’ensemble de leurs établissements.

L’une de ces méthodes de mesure est connue sous le nom de « test ATP » et a été largement utilisée par les secteurs de l’alimentation et des soins de santé. L’« ATP », qui signifie « adénosine triphosphate », a été découverte à la fin des années 1920. Toutefois, il a fallu attendre la fin des années 80, le début des années 90 pour voir cette technologie devenir un outil de mesure de la propreté. Les premiers modèles, à l’instar des premiers téléphones portables, étaient volumineux, encombrants et difficiles à transporter. Certes, cette anecdote trahit mon âge, et si vous pouvez vous aussi vous souvenir des premiers téléphones portables (alias téléphones de poche), cette vision nostalgique vous fera sans doute sourire. Les modèles actuels sont rationalisés, plus ergonomiques et coïncident avec les capacités de stockage de données.

L’ATP est simplement une molécule porteuse d’énergie qui est présente en abondance dans toutes les cellules de l’ensemble des organismes vivants. Par conséquent, la détection de l’ATP sur une surface indique la présence d’organismes vivants. Une surface peut sembler propre à l’œil nu, et même au toucher, mais est-elle absolument exempte de microbes pathogènes ?

Comment cela fonctionne-t-il ? Un écouvillon (échantillonneur) est utilisé sur une petite zone d’une surface prédéterminée afin de prélever un échantillon. Ensuite, l’écouvillon est inséré dans un tube afin qu’il puisse être mélangé avec un réactif. Le réactif (luciférine/luciférase) se mélange à l’échantillon d’ATP et produit de la lumière. La quantité de lumière est mesurée par un luminomètre et se traduit par des URL (unités relatives de lumière).

Il s’agit de la même réaction chimique que celle que nous observons chez les lucioles.

Plus les URL enregistrées sont élevées, plus la quantité d’ATP associée à ce site de test est importante. Ce processus prend moins de 60 secondes et permet d’obtenir des données en temps réel par rapport à un échantillonnage qui prend des jours à se développer dans un laboratoire, par exemple.

J’ai découvert les tests ATP alors que j’étais coach au Keystone Technical Institute. J’ai rencontré un homme avec lequel j’ai immédiatement entamé une conversation sur notre passion en commun : la destruction des agents pathogènes. Mais qui dit cela ? C’est la fille qui a passé 6 ans et demi à gérer les instruments chirurgicaux de laparoscopie au Penn State Hershey Medical Center ! Peu de temps après avoir rencontré Baron, je lui ai demandé de venir discuter avec mes étudiants en traitement stérile au KTI. Il a fait une démonstration des tests ATP et j’ai été complètement fascinée. Alors qu’il échantillonnait une variété de surfaces et obtenait des lectures ridiculement élevées, nous avons tous été impressionnés par les niveaux enregistrés. Il a appliqué des procédures de nettoyage simples, a testé les mêmes surfaces à nouveau et a pu illustrer la manière de réduire considérablement les valeurs mesurées. J’ai été CONQUISE !

En 2018, j’ai rejoint l’équipe d’Americhem en tant que spécialiste de la santé, du bien-être et de la sécurité. Peu de temps après mon arrivée, je me souviens d’une conversation avec notre président, Kurt Amig. Il a mentionné les tests ATP et c’est alors que j’ai bondi ! J’ai dit : « Oh, mais je connais cette technologie ! ». Kurt a suggéré d’utiliser une marque en particulier, appelée NEOGEN. J’ai contacté NEOGEN et cela a été le début d’une belle relation, pour ainsi dire !

Ce système fournit sans conteste des lectures cohérentes, une unité de test conviviale, un stockage de données et un écouvillon à surface plane breveté (permettant d’obtenir un échantillon de prélèvement plus complet). En outre, l’équipe de NEOGEN est bien au-dessus de la moyenne en ce qui concerne son assistance et sa formation.

Alors que je recherchais des informations pour écrire cet article, j’ai trouvé une liste de points à prendre en considération lors de l’achat d’un système d’ATP. La dernière suggestion était formulée comme suit :

« Un kit de test ATP est aussi bon que l’opérateur qui l’utilise. L’opérateur qui utilise un kit de test est aussi bon que l’assistance du fabricant ou du vendeur qui le vend. Sans une formation, un soutien pédagogique et une assistance technique appropriés, investir dans un système d’ATP peut être frustrant et contre-productif. Il va sans dire qu’il s’agit sans doute de l’argument de vente le plus important lorsque l’on envisage d’acquérir une unité. » Sanitaire médico-légal Robert W. Powitz, Ph.D., MPH, RS, CFSP

Les autres points à prendre en considération sont les suivants :

  • Stockage de données/capacités logicielles
  • Convivialité
  • Facilité d’étalonnage, de validation et de reproductibilité des résultats
  • Assistance du distributeur/fournisseur
  • Environnements de test/Facilité de transport d’un site à un autre
  • Disponibilité des consommables et coût
  • Temps nécessaire à une formation adéquate

Nous avons eu le plaisir d’aider plusieurs des districts scolaires avec lesquels nous travaillons à participer au programme de NEOGEN. Ces derniers jours, j’ai donc mis ma casquette de journaliste afin de demander comment le programme fonctionne et de découvrir leur opinion sur le processus.

Voici ce qu’ils avaient à dire...

Karisa Lehman ~ District scolaire de la région de Carlisle

« Nous l’avons utilisé entre les sessions hybrides pour évaluer nos processus de nettoyage. Il nous a aidé à prêter attention aux zones de contact élevé et à identifier les points chauds. » Karisa a déclaré que le système était facile à utiliser, que les données des rapports étaient conviviales et qu’elle pouvait télécharger rapidement des données pour envoyer des rapports à la haute direction. Elle a également mentionné à quel point elle était impressionnée par l’équipe de NEOGEN. Elle continuera à faire le test au cours des prochains mois pour assurer la cohérence. Elle passera ensuite le relais aux autres membres du personnel pour poursuivre le programme. Étant donné qu’elle a réalisé des tests dans les salles de classe, les enseignants l’ont remarqué et lui ont demandé ce qu’elle faisait. En toute confiance, elle a pu répondre : « valider nos méthodes de nettoyage ».
Joe Wachter ~ District scolaire de la région de Shippensburg

« Nous avons testé plusieurs surfaces dans chaque école.  Nous avons constaté que notre personnel fait un excellent travail.  La plupart des lectures se situaient dans la plage de 200 ppm.  Il y a eu deux cas où les lectures ont atteint plus de 600 ppm et où nous avons apporté les corrections nécessaires.  Une fois que nous aurons pris l'habitude d’utiliser le système, je pense qu’il s’agira d’un excellent outil pour nous. »
John Connor ~ District scolaire de la région de Pottstown ~ Client de NEOGEN

En discutant avec John de son expérience avec NEOGEN, il a affirmé qu’Alice de l’équipe de NEOGEN avait grandement simplifié la transition ! Elle a collecté toutes les données, telles que le bâtiment, la zone, le site de test, etc., et les a toutes téléchargées pour eux. Il s’est rendu compte qu’il avait manqué un emplacement, mais a pu rapidement ajouter le site et le synchroniser avec son lecteur. Il a signalé qu’ils se trouvent dans une phase volontaire, et que seuls des étudiants ayant des besoins spéciaux fréquentent les établissements. Les professeurs nettoient entre les cours. John viendra donc tester différents pupitres, certains réussissant le test et d’autres moins. John a tenu à préciser qu’il ne s’agissait pas d’une « chasse aux sorcières » ni d’une façon de souligner ce que quelqu'un faisait de mal, mais plutôt d’un outil pédagogique dans le but de s’améliorer.

En conclusion, comme on dit, la perception est la réalité. Quelle meilleure façon de rassurer votre personnel, vos élèves et, surtout, les parents ? Lorsque j’enseignais au KTI, je disais souvent à mes étudiants : « Vous ne pouvez pas apporter de changement sans données ». Utiliser les tests ATP de NEOGEN est un moyen clair de définir des normes et d’établir des références. C’est le moment d’être proactif plutôt que réactif. Aucun de nous ne veut revivre ce que nous avons vécu en mars dernier !

Si vous avez besoin de plus d’informations sur les tests ATP et sur le fonctionnement de cette technologie, n’hésitez pas à me contacter : laurieh@americhem.net ou 717-939-7100 x26. N’oubliez pas : le retour d’information est un cadeau et cette technologie offre des possibilités d’apprentissage pour aider vos districts à fixer des priorités et à se concentrer sur des programmes de nettoyage et de désinfection réussis.

facebook
twitter
linkedin

Catégorie : Dairy, Healthcare, Pet Food, Beverage, Prepared Food & Ingredients, Produce, Seafood & Aquaculture, Dietary Supplements, Food Service, Potable Water, Meat & Poultry, Milling & Grain, Food Safety, Agriculture, Animal Safety, Genomics, Life Sciences, Toxicology