Des protocoles de nettoyage appropriés pour des porcs en meilleure santé

novembre 04, 2020

En tant que leader des solutions de biosécurité depuis 1982, NEOGEN® possède des années d’expérience dans le développement de solutions de nettoyage appropriées nécessaires pour la production de porc. Quand il s’agit de discuter des protocoles appropriés dans les installations de production de porc, nous sommes toujours impatients de partager notre expertise et nos solutions recommandées. Un protocole de nettoyage fiable passe en réalité par deux étapes essentielles : le nettoyage et la désinfection.

« Tous les désinfectants fonctionnent mieux dans un environnement plus propre. Par conséquent, il ne faut pas sous-estimer l’importance du nettoyage avant la désinfection. La présence de sol organique crée des obstacles uniques pour le processus de désinfection. D’un point de vue microbiologique, les molécules chargées dans les sols organiques entoureront la molécule du désinfectant et empêcheront les composés désinfectants de réagir avec l’organisme ». — Stuart Heller, responsable technique des ventes de la sécurité animale de NEOGEN

Pourquoi le nettoyage est-il si important ?

Un nettoyage approprié est essentiel pour de nombreuses raisons. Vos installations doivent être nettoyées de manière appropriée afin d’éliminer la propagation des bactéries et des maladies, pour la santé des employés et des animaux. Un nettoyage approfondi empêche la transmission de résidus de matières fécales et d’agents pathogènes nocifs de nuire à la santé de vos porcs, tout en garantissant un produit de qualité à vos clients.

NEOGEN recommande d’utiliser un produit nettoyant pour dégraisser et désincruster les matières fécales et autres contaminants indésirables, suivi d’un désinfectant puissant pour éliminer les bactéries et les agents pathogènes restants grâce au protocole de nettoyage en deux étapes. 

« Nous prenons très au sérieux la théorie de la conformité et de la commodité au même niveau, et ce pour une bonne raison. Synergize® et Barnstorm® sont tous deux faciles à utiliser. Ces produits ne sont ni corrosifs ni irritants aux dilutions recommandées. Le vieil adage selon lequel « si un produit brûle et sent vraiment mauvais, c’est qu’il doit bien fonctionner » n’a plus de raison d’être ! Le médicament n’a pas à avoir mauvais goût pour bien faire effet ». — Stuart Heller

Solutions recommandées

Pour nettoyer, nous recommandons Barnstorm, un produit nettoyant et désincrustant concentré et à toute épreuve contenant un mélange unique d’acides spécialement formulés et un détergent très moussant conçu pour éliminer les résidus organiques et inorganiques des surfaces avant la désinfection. 

Pour désinfecter, nous recommandons Synergize, un désinfectant à large spectre et très moussant qui a prouvé son efficacité contre les bactéries à Gram négatif et à Gram positif, les virus, les moisissures et les champignons. Synergize est à l’avant-garde de la biosécurité depuis plus de 15 ans et sert même de norme afin d’évaluer tous les autres produits. Synergize est le choix privilégié lorsqu’il s’agit de respecter les critères de désinfection : il est non corrosif, maintient l’activité germicide dans les conditions de la ferme, présente un prix compétitif et s’est avéré efficace contre un large spectre de maladies spécifiques aux porcs, y compris le virus du SDRP, le virus de la DEP, la fièvre aphteuse et le PCV2.

Révision de votre protocole

Découvrez les six étapes de la révision de vos protocoles de nettoyage et de désinfection :

  1. Évaluer la conformité des EPI.
  2. Utiliser la bonne concentration de produit nettoyant.
  3. Inspecter la pièce après le nettoyage.
  4. Inspecter la pièce après le lavage sous pression.
  5. Utiliser et garantirla bonne concentration de désinfectant.
  6. Inspecter la pièce après la désinfection.

« Il est impossible de fragmenter la biosécurité en raison des nombreux modes de transmission existants : l’air, l’eau, les visiteurs et le personnel, les animaux de la ferme et les rongeurs, les animaux sauvages, les véhicules, les matières contaminées (objets inanimés, c’est-à-dire le petit équipement) et les insectes représentent tous des sources potentielles de contamination croisée. Si elle n’est pas surveillée, la maladie introduite par ces vecteurs deviendra trop importante pour que l’immunité naturelle puisse la surmonter. À ce stade, les producteurs sont alors contraints de passer à la phase de traitement (par antibiotiques) qui est à la fois coûteuse et très peu appréciée par le consommateur ». — Stuart Heller

Rendez-vous sur le site Web consacré à la sécurité animale de NEOGEN pour plus d’informations sur nos solutions et pour des conseils sur les protocoles de nettoyage.

facebook
twitter
linkedin