Analyse de la récolte de chanvre par NEOGEN®

novembre 04, 2020

La récolte de chanvre de 2020 est presque terminée aux États-Unis et le secteur est curieux de voir comment les choses évoluent. En raison des conditions météorologiques, les États de l’Ouest sèment généralement les graines plus tôt et commencent la récolte autour du mois de septembre. En se déplaçant vers l’est, le calendrier des récoltes commence à la mi-octobre, certaines cultures n’ayant été semées qu’en juillet.

Projections pour 2020

La superficie de chanvre récolté prévue pour 2020 a été plus réduite par rapport aux années précédentes. La superficie autorisée est descendue à environ 400 000 acres par rapport à 500 000 acres en 2019. Certains experts pensent que le secteur du chanvre a connu une surproduction en 2019 et qu’il se corrige de lui-même, car c’est la première année depuis 2014 que la superficie autorisée a diminué. Bien que la superficie autorisée soit en baisse, le nombre de producteurs et la superficie récoltée devraient augmenter. Selon The Jacobsen’s 2020 U.S. Hemp Crop Outlook (mai), la superficie récoltée prévue pour 2020 était d’environ 160 000 acres, ce qui représente une augmentation de 36 % par rapport aux estimations de 2019 (115 000 acres). Toutefois, l’USDA-FSA n’a pas encore publié officiellement les données sur la récolte de 2019.

Qu’est-ce qui en fait une culture unique ?

Ceux qui cultivent le chanvre font face à de nombreux défis qui influent sur le rapport entre les plantations et les récoltes. Le point le plus important est que le ministère de l’Agriculture de chaque État exige des tests de conformité. Les tests de conformité visent le pourcentage de THC en poids sec. Les agriculteurs doivent s’assurer que leur récolte est bien du chanvre et non de la marijuana. Les experts estiment que près de 15 à 25 % du chanvre dépassera le taux de 0,3 % de THC total autorisé par l’USDA (THCA +d9-THC).

Dan Grubb, chef de produit des diagnostics pour NEOGEN®, déclare : « Il peut être difficile pour les agriculteurs de prédire le pourcentage de THC d’une culture de chanvre. L’approvisionnement en semences et la variation entre espèces sont un défi. Les agriculteurs achètent des graines, mais tant que les plantes ne poussent pas et ne sont pas testées, le pourcentage de THC n’est qu’une supposition. Y compris dans un même champ, les plantes de la même espèce auront un pourcentage de THC différent d’une rangée à l’autre et d’une plante à l’autre. Le climat, les conditions météorologiques et l’approvisionnement en eau peuvent conduire le chanvre à produire des cannabinoïdes ou même détruire les cultures. Les ouragans dans la région du Sud-Est se sont parfaitement synchronisés cette saison pour rendre la vie difficile aux producteurs de chanvre. La meilleure façon de garantir la conformité des cultures est de surveiller régulièrement le pourcentage de THC tout au long du stade de croissance et d’utiliser ces données pour optimiser la période de récolte ».

Nous pouvons vous aider

NEOGEN propose une large gamme de solutions qui répondent aux besoins du secteur du cannabis, notamment des tests rapides pour les analyses microbiologiques, les mycotoxines et le contrôle du nettoyage. Nous proposons des tests génomiques du cannabis, y compris des options de génotypage étendues utilisant des matrices fixes, le séquençage et la découverte de SNP. NEOGEN dispose également de solutions de traitement de l’eau et d’équipements de protection individuelle ainsi que de solutions de nettoyage, de biosécurité et de lutte intégrée contre les ravageurs à la ferme.

Contactez Dan Grubb (dgrubb@NEOGEN.com) afin de lui présenter votre processus et de discuter ensemble de la manière dont NEOGEN peut améliorer la sécurité de votre chaîne d’approvisionnement.

facebook
twitter
linkedin